De mi-avril à début septembre, le unihockey disparaît presque complètement de la scène publique. Il s’agit de quatre longs mois pendant lesquels, à l’exception de quelques matchs de coupe durant l’été, le sport n’est pratiquement remarqué que par les personnes directement concernées. Une façon de changer cela s’appelle le Street Floorball. Le unihockey en plein air. Comme il y a 40 ans, lorsque ce sport a fait ses premiers pas dans les cours de récréation des écoles et sur les terrains de sport extérieurs rouges – sous le regard critique des concierges qui craignaient que les palettes détruisent la surface brillante de leur belle salle de sport.

Suivant le proverbe « Si la montagne ne vient pas à Mahomet, c’est Mahomet qui ira à la montagne » le unihockey peut attirer l’attention avec des événements de Street Floorball dans les centres-villes. Le meeting de la Diamond League de Zurich, par exemple, accueille depuis des années des disciplines individuelles à la gare centrale de Zurich et a organisé cette année diverses compétitions sur la Sechseläutenplatz, devant l’opéra. Il y a dix ans, swiss unihockey a également organisé des matchs internationaux à la gare centrale de Zurich. Inspirée par cet événement, l’idée a circulé en Scandinavie d’organiser un match international sur un ferry entre Stockholm et Helsinki, mais elle n’a jamais été mise en pratique. Néanmoins, sortir des salles et se rendre sur les places très fréquentées du pays – cela  fait les gros titres et la présence des médias. Avec le « Mobiliar Street Floorball Tour » créé cette année, il existe également un instrument qui sert de véhicule publicitaire pour le prochain Championnat du monde à domicile – et qui offre au principal sponsor de cet événement une présence supplémentaire. Cela a déjà été mis en pratique en République tchèque dans le cadre de la préparation des Mondiaux 2018 à Prague.

Le fait que certains clubs puissent louer gratuitement les surfaces résistantes aux intempéries et les exploiter dans leur région pendant quelques semaines est passionnant. Je ne peux pas dire si cela va attirer un grand nombre de nouveaux joueurs de unihockey, mais c’est certainement une offre à bas seuil pour essayer ce sport. Et comme de nombreuses communes du pays suivent encore le principe archaïque de la fermeture des salles de sport scolaires pendant les vacances et d’interdire aux clubs d’y accéder pendant ces périodes, le Street Floorball peut même devenir une alternative à l’entraînement régulier en salle pendant les mois d’été. Bien entendu, pour de tels plans, il ne suffit pas de disposer d’une poignée de terrains à louer ; de gros investissements seraient nécessaires. Personnellement, je suis d’avis – aussi en tant qu’organisateur de quelques tournois de unihockey de rue au début de ce millénaire – que nous devrions d’abord veiller à ce que des sols sportifs soient introduits dans toutes les salles de LNA du pays et que les innombrables lignes colorées du sport scolaire disparaissent. La période la plus importante pour le unihockey se situe toujours entre début septembre et mi-avril.

Auteur

Damian Keller, Rédacteur en chef et directeur de unihockey.ch

Personne ne connaît le milieu suisse aussi bien que Damian. Depuis 20 ans, il fournit au plus grand magazine suisse de unihockey, unihockey.ch, les dernières nouvelles, les histoires les plus chaudes et les rapports les plus explosifs, en ligne et hors ligne. Au cours des prochains mois, il s’attaquera également au blog WFC 2022, et il entend bien ne pas ménager ses efforts.

 

 

WFC 2022 Actualités WFC 2022 Blog World Floorball Championships 2022 WFC 2022 Men's WFC 2022
WFC starts in
Days
Hours
Mins
Fermer